Les Arts incohérents refont l'Olympia

Le 19 avril 2022 de 12h à 16h

Pourquoi l’Olympia ?
Le 11 avril 1893, Joseph Oller inaugure sa toute nouvelle salle de spectacle au 26, boulevard des Capucines, en présence de la Goulue et de Loïe Fuller. Pour l’occasion, il s’associe avec Jules Lévy qui organise dans le grand foyer de l’Olympia l’ultime exposition des Arts incohérents. L’événement est considérable et le Tout-Paris se presse aux portes de l’établissement flambant neuf pour assister au spectacle inaugural et admirer l’exposition incohérente réunissant pas moins de trois-cents œuvres plus originales les unes que les autres. 


Pourquoi 4 heures ?
Jules Lévy, fondateur des Arts incohérents, organise la première exposition officielle de son mouvement le 1er octobre 1882 dans son minuscule appartement du 4, rue Antoine Dubois à Paris. Cette exposition « performative », réunissant plus de cent cinquante œ uvres de toute nature, n’est ouverte au public que durant quatre petites heures. Bousculade assurée dans la chambre de Jules Lévy, grande d’à peine dix mètres carrés, où tout ce que la capitale compte de journalistes, intellectuels, artistes et curieux de tout poil se presse pour être de l’événement. 
Cette exposition fondatrice, qui a notamment vu naître le premier tableau monochrome, marque 
en quelques heures seulement un véritable coup de tonnerre dans l’histoire de l’art.

Point de vue


18.05.2022

Point de Vue

Crédits photo : Poly photographe et Yves Géant